Un lycéen de 16 ans décède d'une overdose à Dinan

Broons

La petite commune sous le choc pleure son jeune décédé d'une overdose.

Au réveil du petit matin du jeudi 2 mars, un drame est découvert à l’internat du lycée de la Fontaine des eaux à Dinan. Un lycée de 1ère et âgé de 16 ans est retrouvé mort dans son lit par ses copains de chambre. L’autopsie pratiquée dans l’après-midi par l’institut médico-légal de Rennes exclut rapidement l’intervention d’un tiers au niveau criminel. Les investigations sont menées plus loin, le parquet de Saint-Malo demande des analyses toxicologiques.

Les résultats sont connus lundi 6 mars. « Le lycéen est décédé d’une overdose suite à l’utilisation d’un patch de morphine très fortement dosé » indique Christine Le Crom, procureur au parquet de Saint-Malo.
Pris d’une détresse respiratoire liée au surdosage du produit, le jeune homme originaire de Broons, a succombé à un arrêt cardiaque dans la nuit.  Un interne d’une autre chambre qui avait également utilisé la même nuit un patch de morphine au même dosage a eu plus de chance. Attrapé de violents malaises, il a préféré le retirer avant l’effet létal.

Cette enquête est qualifiée de « rare et peu courante » par la procureure. Toutefois, elle tient à rassurer les familles : « Il n’y a ni lot, ni carton entier à circuler au sein du lycée de Dinan et de son internat. »
Pour l’heure, l’enquête se poursuit pour remonter l’origine et la provenance de ces patchs, délivrés uniquement sur prescription médicale aux personnes atteintes de douleurs insupportables. La délivrance de morphine est extrêmement légiférée, on ne s’en procure pas facilement. Reste à savoir comment le jeune broonais en a obtenu, par quel biais et surtout par qui. En attendant les résultats de l’enquête et un complément d’analyses, l’entourage du jeune homme est actuellement entendu afin de tenter de cerner sa personnalité.

Les obsèques ont eu lieu ce lundi à Broons en présence d’une foule extrêmement émue. Tout le monde avait encore en tête le décès brutal de sa maman il y a un peu plus d’un an et les coups de main précieux que rendait bien volontiers ce jeune sportif licencié au club de basket local.