Luc Pérez, un artiste touchant et touché

Loisirs

Luc Pérez s’est prêté au jeu de la dédicace du livret « Portraits livrés », un livret disponible gratuitement dans toutes les communes du territoire Saint Méen -Montauban.

Depuis le 9 février dernier, Luc Pérez expose ses « Portraits livrés » à la bibliothèque municipale de Gaël, sa commune de résidence. L’artiste a été contacté par la communauté de communes de Saint Méen-Montauban à la suite de la manifestation « Croq and Mob » qui a lieu sur le territoire depuis quelques années.

Les différents partenaires, à savoir, le conseil départemental, la médiathèque départementale et la communauté de communes souhaitaient mettre en avant le portage de livres à domicile pour les lecteurs ne pouvant pas se déplacer jusqu’aux sites de prêts comme les bibliothèques ou médiathèques du territoire. L’idée est alors née, pour promouvoir ce nouveau service, de demander à Luc de réaliser des portraits des lecteurs du territoire qui étaient dans cette situation.

Au contact des personnes isolée

L’artiste généreux s’est donc déplacé à travers le Pays de Brocéliande pour rencontrer ces personnes isolées et réaliser leur portrait à la peinture acrylique sur toile. En même temps qu’il dessine, il les questionne. « Quel type de livres lisez-vous ? », « Quel est votre parcours de vie ? », « Quel titre pourriez-vous donner au résumé de votre vie ? », sont autant de questions qui ont vu naître des réponses toutes aussi variées.

Les portraits comme les écrits ont été réalisés par Luc et sont disponibles dans un très beau livret disponible gratuitement dans les municipalités, lieux d’exposition et bibliothèques du territoire couvert. Luc avoue qu’il n’a pas toujours été facile d’obtenir des confessions, probablement par timidité, mais ce sont bien 14 portraits qui ont été créés et qui prennent maintenant place sur les murs des bibliothèques ou autres sites participants. Parmi eux, et la liste n’est pas exhaustive, on retrouve Daisy de Gaël, Arsène de Saint Maugan, Yvette de Saint Méen ou encore Albertine, bientôt 100 ans et doyenne de Muël.

Un artiste humain

Luc Pérez, déjà coutumier des rencontres insolites par ses manifestations et ses œuvres, est avide de ce type de rendez-vous : « Le projet n’était pas gagné mais la lecture était un prétexte à la rencontre ». « Accueilli avec gentillesse, muni de mon enregistreur pour les récits et de mon carnet à dessins, j’ai ensuite essayé d’approfondir, de saisir dans le visage ce qui livre la personne et faire émerger sur la toile le grain de peau qui raconte la vie sillonnée par les années ». Encore, sans conteste, une très belle preuve de l’humanité de l’artiste !

L’exposition sillonnera bientôt une majorité des communes de Saint Méen-Montauban. Elle est visible jusqu’au 24 février à Gaël et continuera son voyage en allant à Saint Pern, Muël, Saint Maugan, Saint Onen la Chapelle... pour terminer son périple en décembre prochain à Montfort sur Meu.