Les faits divers de l'édition du 2 décembre 2017

Les faits divers de l'édition du 2 décembre 2017

Trébédan  : L’auteur du viol de 2015 est identifié

L’enquête judiciaire a mobilisé des moyens humains et techniques particulièrement importants afin de retrouver le violeur d’une jeune femme de 25 ans. Le 25 avril 2015, vers 6h, sur la commune de Trébédan, près de Dinan, il avait contraint sa victime sous la menace d’une arme alors qu’elle rentrait seule à pied d’une soirée passée chez des amis. Après l’agression, la jeune femme qui portait de nombreuses traces de sang, contusions, et hématomes, avait trouvé refuge auprès d’habitants qui lui avaient porté secours. Un ADN avait pu être relevé. La brigade de recherches de Dinan venait également à ce moment d’enregistrer un autre viol quelques jours plus tôt sur la commune de Trélivan. L’enquête avait révélé que ces agressions sexuelles étaient commises par deux personnes différentes.

Retrouvé grâce à la recherche en parentalité

Le violeur de Trélivan a été arrêté et dort en prison depuis juin dernier.  Concernant l’affaire de Trébédan, deux ans et demi d’enquête auront été nécessaires : écoutes téléphoniques, auditions, surveillances et 400 prélèvements ADN ont été effectués, avec l’aide des services spécialisés d’investigation de la gendarmerie. Une technique novatrice a aussi été utilisée : la recherche en parentalité, « une méthode qui consiste à retrouver dans le fichier national des empreintes génétiques, les ascendants ou descendants directs de l’auteur d’une trace ADN inconnue. C’est cette nouvelle technique qui a permis d’aboutir à l’identification d’un homme de 49 ans, domicilié dans la région de Dinan. En France, c’est le 3e dossier résolu grâce à cette méthode d’analyse et de rapprochement » explique le parquet de Saint Malo en charge de l’instruction. Le 19 novembre, l’homme était mis en examen pour viol sous la menace d’une arme et placé sous mandat de dépôt à Rennes.

 

La Prénessaye   :  Un voleur interpellé

Entre le dimanche 19 et le lundi 20 novembre, à La Malhoure près de Lamballe, une remorque contenant trois chiens est dérobée à son propriétaire. La brigade de gendarmerie lamballaise lance de suite les recherches et informe les unités du département ; de son côté, le propriétaire utilise les réseaux sociaux pour lancer un appel. Le lendemain, la communauté de brigades de Merdrignac est sollicitée par ses collègues de Lamballe pour intervenir sur la commune de La Prénessaye où la remorque est localisée. Les renseignements collectés permettent d’identifier sans difficulté la mise en cause. Sauf que celui-ci ne détient plus que la remorque, il s’était en effet débarrassé des chiens juste après le vol. Un a été retrouvé mort ; les deux autres  qui étaient en divagation ont été remis à leur propriétaire ainsi que la remorque.  Placé en garde à vue, le voleur est convoqué au tribunal de grande instance de Saint Brieuc.

 

Trémorel   :  Une perte de contrôle sur la RN 164

Une conductrice de 48 ans domiciliée à Trémorel a perdu le contrôle de son véhicule alors qu’elle circulait sur la RN 164, au niveau de l’échangeur de La Gautrais, à Trémorel, le dimanche 26 novembre, juste un peu avant 22h. La voiture est venue taper un ilot directionnel avant de se retrouver au fossé. Légèrement blessée, la femme qui était seule à bord, a été transférée par les pompiers de Saint-Méen le Grand au CH Pontivy.

 

Morbihan  :  500 bijoux recherchent leurs propriétaires

Les gendarmes du groupement de gendarmerie départementale du Morbihan viennent de résoudre une belle affaire. Environ 500 bijoux et de Louis d’or ont été découverts lundi 13 novembre suite à une enquête judiciaire. Tous ces objets placés sous scellés, avaient été dérobés après le 1er août dernier dans le département et ceux limitrophes. Afin d’aider leurs propriétaires à les retrouver, un blog est mis en place sur http://gendarmerie56.blog.free.fr (cliquez sur catégorie puis lire la suite. Tous les objets y sont répertoriés. En cas d’identification, les victimes sont invitées à se manifester auprès des enquêteurs au 06.23.25.42.96 ou par mail : caj.bdrij.ggd56 [at] gendarmerie.interieur.gouv.fr

Les personnes n’ayant pas d’installation internet peuvent se déplacer à la brigade de gendarmerie de leur domicile pour le consulter.