Insolite : Cueillir son poivre du Sichuan c'est possible !

A gauche, les baies viennent d'être cueillies et dégagent une odeur très caractéristique. A droite, les baies ont éclaté, libérant une graine noire sans intérêt pour la cuisine. On ne garde que la capsule rouge.

L'auriez-vous cru ? Cueillir sa propre production de poivre du Sichuan en Bretagne, ça peut se faire ! Certains cultivent bien du riz ! Même à Trémeur, une première petite quantité de ce poivre vient d’être récoltée cette année.

Comme son nom l'indique, cette plante est originaire du sud-ouest de la Chine, la province du Sichuan. C'est une sorte de buisson, un arbuste qui ne mesure guère plus de quatre à cinq mètres. Mais gare à vous : qui s'y frotte s'y pique. Les épines de cette plante sont épaisses et pénètrent bien dans la peau. Concrètement, il ne s'agit pas réellement d'un poivre puisque ce n'est pas la graine qui est utilisée mais l'enveloppe de cette graine, le péricarpe ou capsule. En réalité, le poivre du Sichuan fait partie des rutacées qui comptent tous les agrumes (orange, mandarine, pamplemousse, cédrat...). Le poivrier du Sichuan passe inaperçu  dans la nature sauf en automne où il prend une magnifique robe d'un beau rouge orangé.

Ses fleurs qui viennent au printemps peuvent aisément passer inaperçues avec leur couleur d'un vert pâle quasiment invisible à un œil non aguerri. C'est aussi en automne que les fruits deviennent très beaux. Ils prennent alors une couleur rose bonbon très attirante.

Une baie qui s'éclate

Quand elles sont bien rouges, c'est le bon moment pour les cueillir. L'idéal est d'avoir une paire de ciseaux pour cueillir les grappes d'un seul coup. Une fois cueillies, ces fruits sont mis à sécher, à l'air libre, pas en plein soleil ou sur un radiateur. Au bout de quelque temps, les petites boules rouges éclatent, libérant une petite graine noire bien ronde. Si elle n'est pas toxique, elle n'est pas non plus vraiment comestible car elle est amère. Elle peut juste servir au semis. Ce sont les quatre parties de la capsule qui a éclaté qui peut servir en cuisine une fois séchée. Ces capsules dégagent une odeur assez puissante, très fruitée.

Un parfum inimitable

Si l'on croque une capsule, on a assez rapidement la langue et les lèvres légèrement anesthésiées. La saveur est piquante mais pas insupportable, légèrement réchauffante. Les parfums rappellent le citron (en fin de bouche), un peu la citronnelle, un peu le citron.

La plupart du temps, on considère que le poivre du Sichuan est intéressant avec les viandes (poulet, magret de canard, viandes marinées ou en sauces). C'est vrai mais il ne faut surtout pas hésiter à tenter des aventures culinaires avec cette épice au goût inimitable. Dans une salade fruits frais, quelques capsules qui vont macérer une bonne journée avec les fruits donnent une saveur très rafraîchissante. Et pourquoi pas dans le riz au lait ou dans les compotes ?