Domaine départemental de La Roche Jagu : La nuit, tous les chats sont gris…

Loisirs - Côtes d'Armor

Jusqu’au 1er octobre, le domaine départemental de La Roche Jagu propose une plongée au cœur de la « Nuit », la nouvelle exposition 2017.

Au cœur du Trégor, entre Paimpol et Pontrieux, au bord de l’estuaire du Trieux, le Domaine départemental de la Roche Jagu s’attache à mettre en valeur la culture sous toutes ses formes, afin de la rendre accessible au plus grand nombre. Ce site exceptionnel, bénéficiant d’un château du XVème siècle et d’un jardin classé « remarquable », propose une nouvelle exposition pour la saison 2017. Explorez le monde de la « Nuit » grâce au Muséum national d’Histoire naturelle de Paris.

 

Que se passe-t-il la nuit quand on dort ? Que fait la nature, comment réagissent les animaux ? Intrigante, mystérieuse ou attirante, il parait que la nuit tous les chats sont gris… Les petits et grands secrets de la nuit sont dévoilés au grand jour dans cette nouvelle exposition permanente en place jusqu’au 1er octobre, qui mobilise des savoirs scientifiques pluridisciplinaires et dont le parcours se décline en plusieurs temps. La scénographie installée restitue cette ambiance nocturne si particulière que certains affectionnent et que d’autres appréhendent.

Immersion totale

L’immersion totale débute par l’exploration d’une nuit de sommeil chez les hommes, les animaux et même les monstres. Savez-vous ce qu'il faut faire ou ne pas faire pour bien dormir ? La nuit porte-t-elle conseil ? A quoi rêvez-vous ? Et pourquoi les monstres ne sortent que la nuit ? Grimoires et jeux d'ombres viendront témoigner de la force des imaginaires…
Un peu plus loin, le dortoir imaginaire reproduit les respirations sonores et ronflements d’une quinzaine de spécimens en position de sommeil et spécialement naturalisés pour les besoins de l’exposition. On s’y croirait.

Forêt fictive

La seconde partie invite le visiteur à pénétrer dans une forêt fictive, habitée par des animaux nocturnes et des silhouettes d’arbres hautes de 3 à 4 mètres venant constituer un décor spectaculaire. Une galerie de portraits photos prises au clair de lune met en évidence ces animaux discrets que sont  l'effraie des clochers, le hérisson d'Europe, le crapaud calamite, la sérotine commune ou encore le sphinx à tête de mort. Des îlots interactifs permettent de tester et comprendre l'odorat et les sixièmes sens de ces animaux. 

Stellarium

Il  est maintenant temps de passer la nuit à la belle étoile au cœur du stellarium qui affiche un ciel en 3D, comme si on le regardait à l'œil nu, aux jumelles ou avec un télescope. Outre le fait de voir le ciel en conditions réelles depuis n’importe quel endroit du globe, le stellarium permet d’identifier chaque astre vu (étoile, planète, nébuleuse…).
Le phénomène de pollution lumineuse est également abordé afin de prendre conscience des perturbations engendrées chez de nombreuses espèces gênées, piégées ou repoussées par les trop nombreux éclairages nocturnes. L’homme n’est pas en reste puisque lui-même ne voit plus qu’une étoile sur dix à cause des éclairages urbains trop puissants. Les photos du moment, envoyées sur les réseaux sociaux par l’astronaute français Thomas Pesquet depuis la station spatiale, en sont l’exemple le plus concret…

Pratique : Les visites guidées et animations ont lieu tous les jours (sur réservation pour les groupes). Possibilité pour les enfants de participer à un atelier création de photophores, mobiles d’animaux nocturnes et attrape-rêves. Sur présentation du ticket : une entrée à l’exposition « Nuit » = moins 20 % sur l’ensemble des tarifs individuels du Planétarium ; une entrée au Planétarium = une entrée à tarif réduit à l’exposition « Nuit » (3 €).
Contact : Domaine départemental de la Roche Jagu, 22260 Ploëzal. Tél : 02 96 95 62 35. Mail : chateaudelarochejagu@cotes
darmor.fr

 

Hubert Reeves à La Roche-Jagu

Pour parler de la nuit, des étoiles à la biodiversité, l’astrophysicien franco-canadien Hubert Reeves est l’interlocuteur idéal. La Roche Jagu l’accueillera en conférence exceptionnelle (complète) ce mercredi 24 mai.

Même un astéroïde porte son nom, c’est dire la réputation internationale de l’homme qui a commencé sa carrière en tant que chercheur en astrophysique. Né en 1932 à Montréal, Hubert Reeves a été entre autres, conseiller scientifique à la NASA de 1960 à 1964, et directeur de Recherches au Centre National de la Recherche Scientifique à Paris en 1965. Il est surtout connu depuis les années 70 pour avoir vulgarisé et rendu accessible, la naissance de l’univers et de la terre. Il a publié bon nombre d’ouvrages à destination au grand public en ce sens.
L’astrophysicien, qui est président d’honneur de l’association Humanité et biodiversité, est un des plus grands spécialistes de l’origine de l’hélium et du lithium. Il est surtout un fervent défenseur de la planète qu’il estime en danger à cause de l’homme, la principale menace pour son envi­­ronnement, pour la biodiversité, et finalement pour lui-même. Il milite désormais en faveur de la préservation de la biodiversité et publie des écrits écologiques. A l’assistance, il suggérera : « A nous de prouver que l’intelligence n’est pas un cadeau empoisonné. » Hubert Reeves dédicacera également son dernier livre « Dialogues sous le ciel étoilé ».

 

Un atelier sur les secrets du jardin écologique

 

A défaut d’assister à la conférence d’Huber Reeves dont les places sont parties comme des petits pains, le public est invité
à rejoindre samedi 20 mai, de 14h30 à 16h30, les équipes du parc pour un atelier sur les secrets de fabrication d’un jardin écologique, la force de La Roche Jagu, un domaine de 64 hectares labellisé Eco Jardin en janvier.
Solenne Le Dû, chargée de la gestion écologique  et  Anthony Foëzon, Marie-Christine Milliot et Fabien Dumortier, les jardiniers, à travers une balade inédite, feront découvrir les bonnes pratiques d’une gestion écologique au jardin. Jakez Lintanff, naturaliste de l’association War-dro an Natur, sera également présent. « Bon nombre d’astuces et de conseils seront distillés afin de faire venir les insectes auxiliaires et les oiseaux au jardin, mais aussi d’envisager ce dernier comme un véritable petit écosystème avec sa propre capacité à accueillir la biodiversité » indique Solenn Le Dû.

Pratique : Plein tarif : 5 €, tarif réduit : 3 €. Renseignement et réservation par téléphone au 02 96 95 62 35 ou mail : chateaudelarochejagu [at] cotesdarmor.fr